La Métropole de Lyon et le Sytral annoncent, ce vendredi après-midi, la renégociation du contrat.

Conclu le 1er mars 2007 entre le Conseil général du Rhône et Vinci, ce contrat de concession qui offre le monopole de la desserte de l’aéroport St-Exupéry va être renégocié. Cette annonce a été faite ce vendredi.

La réunion du jour a fait ressortir trois grands objectifs. Tout d’abord, une amélioration de la desserte de l’Est lyonnais et la mise en place de solutions concurrentielles alternatives. Mais également la diminution des « tarifs excessifs » pour les usagers. Actuellement, l'aller-retour coûte 27,80 euros.

Une première réunion fin avril

« La négociation sera conduite conjointement par Fouziya Bouzerda, Présidente du Sytral et Gérard Claisse, Vice-président de la Métropole en charge des marchés publics. Une première réunion de travail aura lieu le 30 avril », a annoncé la Métropole dans un communiqué.

L’objectif étant la signature d’un avenant au contrat d’ici l’automne 2019.
« Si les discussions souhaitées avec les actionnaires de Rhônexpress n'aboutissaient pas dans ce délai, le Sytral et la Métropole de Lyon examineront toutes les solutions juridiques pouvant aller jusqu'à la résiliation du contrat de concession », a également expliqué la collectivité.