Crédit photo : sante-sur-le-net.com

Michèle Picard est la maire de Vénissieux et la vice-présidente de la Métropole de Lyon. Invitée du Grand Direct ce jeudi 18 mars, elle explique la mise en place d'une collecte de protections hygiéniques féminines dans tout le Grand Lyon.

L'Écosse est l'un des pays qui a mis en place la gratuité des protections hygiéniques. Dans la vie d'une femme, les protections périodiques coûtent environ 4 000 €.

Michèle Picard est la maire de Vénissieux et la vice-présidente de la Métropole de Lyon. Par solidarité et par souci de santé publique, elle a mis en place une grande collecte de protections hygiéniques féminines dans tout le Grand Lyon. Une initiative qui a débuté le 8 mars dernier, à l'occasion de la journée internationale des droits des femmes, et qui se terminera le 28 mai prochain pour la journée mondiale de l'hygiène menstruelle.

Pourquoi une telle collecte de protections périodiques ? "Il y a une précarité menstruelle exponentielle. On sait que deux millions de femmes n’ont pas accès aux protections hygiéniques mais à des protections de substitutions : papier journal ou papier toilette. Elles ne se changent pas suffisamment et cela peut apporter des infections", explique Michèle Picard.

Où récupérer ces protections hygiéniques ? Il y a environ 40 points de collectes dans les Maisons de la Métropole pour les Solidarités et dans les mairies. Les distributions se feront au fur et à mesure via des associations comme Au Tambour !, le Secours populaire, GAELIS ou encore Les Restos du coeur.

Quels sont les autres projets de Michèle Picard à propos des femmes ? Un forum de santé avec plusieurs journées autour de cette thématique. Mais aussi des actions de dépistage et de sensibilisation sur des cancers féminins et des spécificités de santé des femmes.