Bonne nouvelle pour tous les amateurs de littérature. Si le gouvernement n'a pas accepté, pour le moment, de revenir sur la décision de fermer les librairies indépendantes, il a toutefois décider de rembourser à ces commerçants spécialisés les frais d'envois des livres vendus à distance. C'est la bonne info que nous a révélée Maya Flandin, vice-présidente du Syndicat national des libraires indépendants sur l'antenne de Lyon 1ère.

Paradoxe de cette période confinée : jamais la librairie indépendante n'avait été mise au devant de la scène : "C'est une façon de positiver" répond Maya Flandin "Le fait d'avoir manqué de librairie pendant le premier confinement a permis à beaucoup de se rendre compte à quel point on avait pris de l'importance dans leur vie."

Une bonne nouvelle qui ne compense toutefois pas les difficultés rencontrées par cette profession durant cette période : "Je pense que la profession vit les choses un peu comme la population. Il y a ceux pour qui la situation sanitaire prime... et il y a ceux qui se disent effectivement que le livre aurait pu être classé parmi les achats de première nécessité..."

Parmi les craintes évoquées par ces commerçants fragilisés, la concurrence, entre autres, des gros sites marchands en ligne. L'une des alternatives étant de développer, à l'échelle de chaque magasin, une vente par internet, avec d'avantage de conseils et de proximité. "On le fait. Je discute avec beaucoup de libraires qui sont assez surpris du nombre de commandes qui se fait en ce moment. On essaye de s'organiser. On n'a pas de plateformes logistiques, nous ne sommes pas des robots. C'est vraiment chaque libraire qui, dans son lieu, s'occupe de prépare ses petits cartons, ou la commande qui sera retirée un peu plus tard par chaque client. C'est presque un nouveau métier qu'on est en train de mettre en place. Je crois que, quand on a un libraire près de chez soi, en ce moment, c'est quand même plus sympa de lui passer une commande et de descendre chercher son livre. La vente en ligne peut donc aussi avoir ses vertus."

Avec une bonne nouvelle, qui va sans doute encourager ceux qui hésitent éventuellement devant les frais potentiels : "Pendant toute la durée du confinement, il faut savoir que les frais de port seront à un centime avec tous les libraires indépendants. c'est une mesure annoncée par le gouvernement ce vendredi, qui va rembourser les frais aux libraires.. Une livraison à un centime, c'est quasiment un service gratuit" confirme Maya Flandin. Alors, n'hésitez plus et profitez-en !