Crédit photo : Getty Images - PeopleImages

Aujourd'hui, l'illectronisme touche 13 millions de Francais, et c'est devenu un vrai handicap pour les séniors. Laurent Levasseur, Directeur de Bluelinéa, était l'invité du Grand Direct pour en parler.

La Crise du Covid a mis en lumière le rôle essentiel des outils numériques chez les personnes âgées, coupées de toutes les relations sociales. Laurent Levasseur, spécialiste dans les solutions numériques chez les personnes âgées, commente. "Seulement 28% des personnes de 70 ans et plus détiennent un accès direct à Internet." Un réel problème à l'heure où la prise de rendez-vous médical se fait principalement via cette plateforme. "On est en pleine campagne de vaccination qui doit permettre de protéger les personnes âgées, mais comment ces personnes peuvent s'inscrire si elles n'ont pas accès à Internet ?"

Cette incapacité à accéder au monde numérique et digital à partir d'un certain âge a créé une réelle fracture qui s'installe dans la durée. "C'est un révélateur d'isolement pour ces personnes qui sont contraintes de rester chez elles, seules, ou dans une chambre en EHPAD." En France, selon le secrétariat d'État au Numérique, ce serait 13 millions de Français qui n'ont pas accès au numérique. Un handicap qui porte un nom : l'illectronisme.

Malgré les efforts des départements et des entreprises pour palier à ce problème en envoyant des milliers de tablettes, Laurent Levasseur explique que ça n'a pas vraiment été concluant. "Dans les établissements de soin, évidemment ça fonctionne, car les personnes ont pu être accompagné pour apprendre à faire marcher ces tablettes. Mais c'est un échec pour les personnes qui ont reçu ce matériel à domicile." En effet, comment une personne, déjà touchée par cette fracture numérique, peut-elle apprendre à utiliser une tablette sans aide ?