Mercredi 10 mars, une élève de 5e a frappé une professeure d’anglais en lui donnant plusieurs coups de poing au visage. Le principal a pris une mesure conservatoire sur l’élève, qui n’a plus le droit de se rendre dans l’établissement jusqu’à son passage en conseil de discipline. En conséquence c’est 95% de l’équipe enseignante (professeur, AESH, infirmière,...) du collège Paul Vallon de Givors qui a exercé son droit de retrait hier.

Caroline Gahona professeur de Français au Collège Paul Vallon témoigne d’un sentiment d’insécurité sur son lieu de travail :

LYON 1ERE · 1203 Caroline Gahona (on Se Sent En Danger)

Amandine Barret professeure d’Histoire-Géographie au Collège Paul Vallon explique cette violence par un manque de moyens humain au sein de l’établissement, écoutez :

LYON 1ERE · 1203 Amandine Barret (comment Elle Se L'explique)

Un temps d’échange entre élèves et professeurs est organisé ce matin, afin d’apaiser le climat et trouver des solutions aux problématique. Un entretien avec Guy Charlot, directeur académique des services de l'éducation nationale (IA-DASEN) du Rhône est souhaité par les enseignants du collège.

De leurs côté les professeurs désirent mettre en place un collectif, regroupant tous les établissements de Givors, pour mettre en avant les problématiques rencontrées par les enseignants.

LE COLLÈGE DÉJÀ THÉÂTRE D'AGRESSION

Le collège Paul Vallon de Givors, théâtre d’agression depuis déjà plusieurs année. En 2017 une bombe artisanale avait été déposée par des élèves dans l’établissement. En novembre 2020, une enseignante s’était fait encercler par des élèves autour de sa voiture sur le parking du collège