Laurent Bigarella, en charge de la programmation de l'European Lab, était l'invité du Grand Direct, ce 8 juin. Il parlera du forum qui fête sa dixième année, mais aussi des Nuits Sonores qui sont dans la continuité de ce forum.

Le coup d'envoi de la dixième édition de l'European Lab est donné depuis ce matin, avec pour première thématique, entre autres, L'Europe des Séries. "On va se poser la question du rôle des séries TV dans l'imaginaire du collectif européen. C'est à dire, comment les séries peuvent façonner une identité collective à l'Europe ?" Ce grand forum propose "un débat d'idées, des tables rondes et des projections sur différentes thématiques qui touchent à la vie culturelle, les enjeux démocratiques ou encore écologiques."

Mais comme pour tous les lieux de culture et de rassemblement des mesures sont à respecter. "Nous avons réussi à mettre en place différents ateliers avec quelque 80 intervenants. Mais cette année nous avons beaucoup plus d'intervenants Français, là où d'habitude nous avons la chance d'avoir un panel européen et mondial." De plus, il est aussi question de présentiel et distanciel. "Nous avons pensé un format hybride. C'est à dire que tout est accessible en ligne, mais aussi sur place."

Un forum qui existe depuis 2011, et "qui s'inscrit en même temps que le festival des Nuits Sonores à Lyon." Un festival qui, d'ailleurs, qui va se dérouler du 20 au 25 juillet 2021. "Avec un accent sur les artistes locaux. D'une part, parce que nous voulions mettre en avant notre berceau, mais aussi pour faciliter l'organisation avec les mesures sanitaires." Laurent Bigarella souhaite aussi rappeler que l'équipe derrière les Nuits Sonores "a aussi réussi à créer une programmation quasiment paritaire, avec presque autant d'artistes féminines que masculins." Que de bonnes nouvelle pour ce festival emblématique de Lyon.

Crédit photo : European Lab