Un étudiant de 23 ans devant la justice ce mardi après-midi devant le tribunal correctionnel de Rennes.

Le 18 janvier dernier, il avait lancé une alerte à la bombe sur un vol Lyon-Rennes, assuré par la compagnie EasyJet. Cet étudiant avait passé un appel anonyme pour empêcher ses parents de le rejoindre en Bretagne.

L’avion avait rapidement fait demi-tour. Le trafic aérien avait été interrompu pendant 40 minutes à l’aéroport de Lyon-Saint-Exupery.

Pour ces faits, il encourt une peine de cinq ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende. "Il ne paraît pas atteint de troubles d’ordre psychologique et est totalement inconnu des services de police", avait indiqué le parquet de Rennes dans un communiqué.