Lyon 1ERE

RENAUD PAYRE : L’ÉCOLOGIE PORTE EN ELLE LA QUESTION SOCIALE DU 21E SIÈCLE

Christian Bouvier

Christian Bouvier

C’est le retour de l’invité politique de Lyon 1ère en ce samedi 8 janvier 2022 et pour ce 1er rendez-vous de l’année 2022, Frédéric Duval a décidé d’inviter Renaud Payre, le 3e vice-président de la métropole de Lyon, en charge du logement social, de l’habitat et plus généralement de la politique de la ville.

Après avoir présenté ses voeux aux Grands Lyonnais, Renaud Payre est revenu sur la polémique qui enfle depuis quelques jours, suite aux propos d’Emmanuel Macron sur les non-vaccinés, des propos qu’il juge méprisant, clivant et profondément irresponsable.

« Je n’aime pas un président qui parle comme cela ! C’est un président qui aime cliver… Tout cela m’ennuie profondément et pour tout vous dire, je crois qu’il y a un affaissement de la fonction présidentielle… ».

Politologue et ancien directeur de Science Po, Frédéric Duval s’est ensuite interrogé sur les motivations qui ont conduit Renaud Payre a quitté ses fonctions de directeur, pour prendre l’une des plus grosses délégations de la métropole : celle qui concerne tout ce qui tourne autour du logement.

« J’ai toujours eu des convictions, vous l’avez évoqué, le GRAM, Madame Z. Ces convictions, elles se situent à gauche dans la volonté de réunir le plus grand nombre à gauche ».

Renaud Payre a dressé ensuite un bilan de la métropole qui a beaucoup changé en 20 ans, sous l’ère Collomb et qui s’est inscrite selon lui dans une vision à court terme.

« Cette métropole s’est mise à exclure. La politique que je mène doit se préoccuper de réintroduire le temps long. On est en train de mettre en place des logements, dans notre métropole qui seront durablement abordables ».

Dans la seconde partie de l’entretien, Frédéric Duval s’est ensuite penché sur la vision de Renaud Payre en matière de logement, d’habitat et d’aménagement du territoire. L’essentiel de la mission de Renaud Payre étant de développer massivement le logement social, mais également d’avoir une véritable politique de la ville dans les quartiers populaires, l’objectif étant pour lui de construire 6000 logements sociaux dans le courant de la mandature.

« 70 % de la population de la métropole est éligible au logement social. Il faut du logement pour toutes et tous ».

Renaud Payre est revenu sur l’encadrement des loyers et les Baux Réels Solidaires, consistant à dissocier le foncier et le bâtis.

Enfin dans la 3e partie de l’entretien, Frédéric Duval a interrogé Renaud Payre sur cette année présidentielle et législative et sur les enjeux à venir de notre société. Renaud Payre constate, hélas, que le débat actuel ne traite pas des enjeux majeurs de la société.

« Aujourd’hui personne n’entend la gauche ! Aujourd’hui personne nous dit que l’écologie est la question sociale du 21e siècle, aujourd’hui personne nous dit : qu’est ce qu’on fait pour les plus démunis ? Aujourd’hui personne nous dit : il y a eu les gilets jaunes et on ne leur répond pas ! Aujourd’hui, personne ne nous parle de la politique de la ville. C’est ça l’enjeu de notre pays! C’est quoi ce pays qui a peur de lui même ! « .

Renaud Payre prône l’union des toutes les gauches, et espère que les vrais enjeux sociétaux seront rapidement abordés au cours de cette campagne présidentielle.

Pour finir, Renaud Payre s’est livré sur ses occupations du week-end lorsqu’il ne fait pas de politique, afin de consacrer un peu de temps à sa famille.

Retrouvez l’intégralité de l’entretien dans le podcast ci-dessous :