Lyon 1ERE

MARIE-HÉLÈNE MATHIEU, MAIRE DVD DE ST-DIDIER-AU-MONT-D’OR : « C’EST LE TRAIT D’UNION ENTRE LA VILLE ET LA CAMPAGNE »

Christian Bouvier

Christian Bouvier

En ce samedi 12 novembre, Frédéric Duval est allé prendre un peu de hauteur pour faire un zoom sur les Monts d’Or, et notamment sur la commune de Saint-Didier-au-Mont-d’Or, un village tout de même de 7.000 habitants aux portes du 9e arrondissement de Lyon. C’est donc tout naturellement qu’il a convié son premier représentant à savoir son maire sans étiquette, mais plutôt Divers Droite, Marie-Hélène Mathieu.

Traditionnellement, et après avoir fait réagir son invitée sur l’actualité de la semaine, notamment sur l’expérimentation de la coupure de l’éclairage public la nuit, Frédéric Duval a cherché à mieux connaître cette élue, peu présente dans les médias, mais animée par un profond amour pour le collectif et l’intérêt général pour les habitants de sa commune. Déjà dans l’équipe municipale depuis 2 mandats, et avec une forte implication dans les secteurs associatifs, c’est donc tout naturellement que Marie-Hélène Mathieu a pris le relais de Denis Bousson qui ne souhaitait pas faire un 3e mandat.

Sans étiquette politique et non encartée chez les LR, elle a rassemblé une liste plutôt divers droite et ne cherche pas à faire de la politique politicienne, mais juste à privilégier l’intérêt des Désidériens.

Après nous avoir présenté sa commune et les caractéristiques géographiques et démographiques, Marie-Hélène Mathieu a abordé tous les sujets en cours : Mobilité, Logement social, Associations, Constructions etc… Elle a été notamment vent debout en cette rentrée contre les bouchons qui paralysaient l’entrée du 9e arrondissement de Lyon avec la suppression , sans concertation, d’une voie automobile, pour laisser la place à un couloir de bus et vélo, engendrant de monstrueux bouchons. « Ca s’est légèrement amélioré », reconnaît-elle, avant de participer depuis des à des rencontres sur place avec les élus de la Métropole de Lyon. Dans un contexte ou l’offre de transport en public est par ailleurs diminuée de 30 % sur sa commune en raison du manque de chauffeurs de bus, elle considère que ses habitants n’ont parfois pas d’autres choix que de prendre leur voiture pour aller travailler et que tout ne peut pas se faire en vélo !

Interrogée sur le logement social, Marie-Hélène Mathieu reconnaît que Saint-Didier-au-mont-d’Or est encore l’un des « mauvais élèves » de l’agglomération avec seulement 6,5% de logements sociaux au lieu des 25% minimum exigés par la métropole, engendrant par conséquent une forte amende de 250.000 € par an. A présent, chaque programme immobilier, intègre 30 % de logements sociaux. Toutefois, elle considère que Saint-Didier-au-Mont-d’Or doit conserver son identité, ce qu’elle considère comme un véritable trait-d’union entre la ville et la campagne.

Marie-Hélène Mathieu est également revenue sur la propriété Trévoux, acquise récemment par sa municipalité, pour 3,5 millions d’Euros, propriété dans laquelle est née Laurent Bonnevay, et qui va en partie devenir une maison des associations.

Écoutez l’intégralité de l’entretien en podcast dans le lien ci-dessous.

L’intégralité de nos interviews politique sont à retrouver dans la rubrique des podcasts / Invité Politique, sur notre site internet.