Lyon 1ERE

LOUIS PELAEZ : « LES ÉCOLOGISTES N’ONT AUCUNE VISION POUR LA MÉTROPOLE EN TERME DE DÉPLACEMENT »

Christian Bouvier

Christian Bouvier

Le nouvel invité politique de Frédéric Duval en ce samedi 22 octobre 2022, n’était autre que Louis Pelaez, élu d’opposition du 8e arrondissement, conseiller métropolitain, président du groupe d’opposition « Inventez la métropole de demain » et ex-président de Lyon Parc Auto.

Après avoir reçu la semaine dernière, Fabien Bagnon, celui que l’on appelle, le « Monsieur Vélo de la métropole », il nous a semblé intéressant de recevoir Louis Pelaez, qui est passé des responsabilités sous la mandature de Gérard Collomb à un rôle d’opposition au sein de la métropole.

Sans étiquette politique, ce proche de David Kimelfeld et de Gérard Collomb, connaît parfaitement ces sujets. Il a notamment dirigé Lyon Parc Auto et avait déjà lancé il y a de nombreuses années, des solutions d’autopartage avec le service Yea! et Citiz LPA. Fervent défenseur de l’autopartage et du vélo, il est cependant très critique sur la politique adoptée par la métropole qui selon lui n’a aucune vision à moyen et long terme et agit uniquement par dogmatisme au nom de l’écologie.

Une écologie qu’il considère comme punitive, dont le but est de chasser l’automobile de Lyon. Or, il part du principe qu’il ne faut pas opposer les modes de déplacement, car il y aura selon lui toujours des voitures, mais qu’il est préférable de faire cohabiter en bonne intelligence tous ces modes de transport.

Il considère que les actions actuelles de la métropole en matière de déplacement engendre une situation de clivage et oppose les habitants, ce qui pour conséquence de créer des tensions génératrices de violences qu’elles soient verbales ou même physiques.

Louis Pelaez plaide également pour un vaste plan de transport public et d’un RER à la lyonnaise, regrettant l’absence de discussions et d’avancées entre Laurent Wauquiez et Bruno Bernard. Il est enfin revenu un long moment sur l’abandon du métro E alors que tout était prêt et qu’il estime que c’est une énorme perte de temps.

Louis Pelaez pense d’ailleurs que le projet du tramway semi-enterré, sera quasiment aussi couteux que le métro, pour une performance bien moindre.

Écoutez l’intégralité de l’entretien dans le podcast ci-dessous.

Pour retrouver l’ensemble de nos interviews politiques, rendez-vous sur la page des podcasts et sur l’onglet « Émission politique ».