Aujourd’hui entre 11h30 et midi, les policiers de Lyon et du reste de la France vont se rassembler en silence pour alerter sur le nombre élevé de suicides qui touche leur profession.

Le 4 avril dernier, un policier de l’Ain qui travaillait à la brigade anti-criminalité de nuit à Lyon se donnait la mort, signant le 23ème suicide d’un membre de la police nationale depuis le début de l’année 2019. Ils sont désormais 28 à s’être suicidés depuis janvier, le plus souvent avec leur arme de service. L’intersyndicale de la police a appelé au rassemblement pour alerter le grand public à cette vague sans précédent.

35 en 2018, 49 en 2017… le nombre de suicides dans la police ne réduit pas au fil des ans. Christophe Castaner a annoncé la semaine dernière l’ouverture d’une cellule de prévention suicide afin de remédier au problème, à la suite de l’alerte sur le sujet lancée par Gérard Collomb lors de son passage au ministère de l’Intérieur.