En juin 2019, l'agresseur d'une trentaine d'année avait emmené son ex-compagne et leur fils de quatre en voiture. Sur le trajet, il avait immobilisé la voiture dans le Val de Saône, avant de passer à l'acte. La jeune femme avait été violée et frappée, sous les yeux de son jeune garçon.

Le trentenaire avait été condamné à quatre ans de prison, dont deux avec un sursis probatoire. Mais le prévenu n'a pas été écroué, ce qui lui permet de bénéficier d'une peine aménagée. Il a également été condamné à verser 10 000 euros de dommages et intérêt à la victime, son ex-femme.