Les salles de sport restent dans l'attente. 7 mois après leur fermeture, celles-ci semblent dans l'impasse en attendant des réponses du gouvernement concernant une prochaine réouverture. Des aides supplémentaires sont également attendues comme nous le disait ce matin Marie-Anne Tessier du groupe Neoness. Invitée du Grand Direct , elle revenait avec nous sur les conséquences de la crise sanitaire pour les salles de sport.

Les adhérents sont dans l'attente. Les vélos, poids et autres machines demeurent inactives depuis maintenant 7 mois après la fermeture des salles de sport. La situation est surtout difficile sur le plan économique selon Marie-Anne Tessier : " Malgré les mesures de chômage partiel , les effets d’annonces sont très loin de la réalité. On a très peu d’aides. Aujourd’hui ça fait 7 mois qu’on est fermés et ça devient compliqué de payer les loyers etc. On demande énormément au gouvernement et un soutien fort pour qu’on puisse rouvrir dans de bonnes conditions.  "

Les adhérents aussi font face à la crise. Ne pouvant plus accéder aux machines, beaucoup se sont mis au sport chez eux notamment lors du premier confinement. Si Neoness a mis en place un service client par téléphone pour répondre aux questions des adhérents, l'attente reste longue pour eux : " Certains nous demandent quand nous allons ouvrir car il y a un réel besoin, pas seulement physique mais aussi psychologique pour se défouler, se déstresser et prendre soin de soi." Marie-Anne Tessier nous précisait d'ailleurs que Neoness n'a pas subi de réelle perte de clients. Néanmoins, aucune entrée d'abonnement ne se fait et il y aura donc moins d'abonnés que l'année dernière.

A noter par ailleurs qu'une manifestation a eu lieu ce mardi devant l'Assemblée Nationale. Marie-Anne était par ailleurs présente : "La manifestation était très pacifiste. On était plus de 150 salariés de Neoness à manifester. On a déposé en symbole des baskets devant l’Assemblée Nationale et 6 députés sont venus nous soutenir." Les députés ont par ailleurs souligné que les salles de sport pourraient avoir "un rôle central pour les français dans la crise de sédentarité à venir".

Retrouvez l'interview de Marie-Anne Tessier en intégralité dans le podcast ci-dessous :