L’état de catastrophe naturelle reconnu dans 38 communes du Rhône et de la Métropole de Lyon !

Cela fait suite aux épisodes de sécheresse survenus entre les mois d’avril et septembre de l’année dernière. Un arrêté ministériel est paru dimanche au Journal officiel.

Les communes concernées :

  • du 1er avril 2020 au 30 septembre 2020 sur le territoire des communes de Courzieu,
    Echalas, Lancié, Savigny et Val d’Oingt.
  • du 1er juillet 2020 au 30 septembre 2020 sur le territoire des communes de Albignysur-Saône, Anse, Arnas, Belleville-en-Beaujolais, Bron, Chaponost, Charbonnières-les-Bains,
    Chassieu, Chazay-d’Azergues, Craponne, Curis-au-Mont-d’Or, Décines-Charpieu, Denicé,
    Écully, Francheville, Givors, Gleizé, Lachassagne, Limas, Limonest, Lucenay, Marcillyd’Azergues, Meyzieu, Morancé, Poleymieux-au-Mont-d’Or, Porte des Pierres Dorées, Quincieux,
    Rillieux-la-Pape, Saint-Cyr-au-Mont-d’Or, Saint-Étienne-des-Oullières, Saint-Germain-Nuelles,
    Saint-Jean-des-Vignes et Saint-Julien.

Les sinistrés concernés disposent d’un délai de 10 jours à compter de la publication de l’arrêté, pour faire parvenir à leur compagnie d’assurances un état de leurs pertes afin de bénéficier des dispositions de la loi n° 82-600 du 13 juillet 1982, relative à l’indemnisation des victimes de catastrophes naturelles.