Mardi, Laurent Wauquiez a réalisé une conférence de presse concernant les vaccinodromes régionaux. Ces centres permettront de garantir la capacité d’administrer les doses de vaccins reçues. La Région prévoit de mobiliser 12 millions d’euros. Ce projet est mis en place par la Région Auvergne-Rhône-Alpes, l’Agence Régionale de Santé, les préfets et avec l’aide des maires et départements.

Ce mardi 6 avril, le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes a tenu une conférence de presse à l’hôtel de Région à Lyon. Devant des journalistes présents aussi bien virtuellement que physiquement, Laurent Wauquiez a expliqué l’avancée des vaccinodromes régionaux. Il a rappelé la politique qu’il tient à tenir, « pas de polémique, pas de critiques ». « On ne peut réussir qu’ensemble » a précisé le président. La Région Auvergne-Rhône-Alpes travaille avec les préfets ainsi que l’Agence Régionale de Santé (ARS). Le but étant d’ouvrir un maximum de centres de vaccination au sein de la Région afin de garantir qu’aucune dose ne sera perdue. Laurent Wauquiez a aussi annoncé la mise en place de partenariats avec les maires, les départements. C’est une opération lourde, une grande charge administrative que de proposer une ouverture rapide de tels centres de vaccinations.

Amadine Rousset · Un Coût

12 MILLIONS D'EUROS

La Région Auvergne-Rhône-Alpes a débloqué 12 millions d’euros pour accompagner cette campagne de vaccination. Cette somme permettrait d’acheter des prestations d’achat, que la région prenne à son propre compte les charges d’un vaccinodrome. Ou alors elle pourrait permettre de soulager les communes, les collectivités locales.

TROIS CENTRES DE VACCINATIONS DÉJÀ VALIDES

Pour le moment, selon Laurent Wauquiez trois vaccinodromes ont été validés en Auvergne-Rhône-Alpes. En Haute-Savoie, le site Rochexpo ouvre ses portes aujourd’hui-même. Ce centre est le « plus important symboliquement car c’est dans ce département que le virus est apparu. » La Région financera ce centre à hauteur de 140 000 euros. Vendredi, c’est le vaccinodrome Alpexpo qui accueillera les Isérois souhaitant se faire vacciner. Et enfin, la Grande Halle d’Auvergne, au Puy-De-Dôme proposera ses services à partir du 14 avril 2021. Tous ces centres de vaccination auront la capacité d’administrer 1000 doses de vaccin par jour dans un premier temps. Néanmoins, ces vaccinodromes pourront agrandir leur capacité. La Région pourrait parvenir à injecter 15 à 20 000 doses par jour.