Le mythique batteur du groupe Téléphone est de retour sur scène aux côtés de l'acteur Philippe Torreton dans un spectacle intitulé "Nous y voilà". Une lecture endiablée de textes et de poèmes sur l'état de la planète, allant du XVIè siècle jusqu'à aujourd'hui... et richement accompagnés par les percussions du musicien - qui s'amuse comme un gamin - et de son complice Aristide Rosier.

Le spectacle, récemment passé par la scène toute neuve du Théâtre des Célestins à Lyon, a été très applaudi par un public conquis, au coeur duquel on pouvait reconnaître le maire de Lyon Grégory Doucet. Ce qui n'empêche pas l'ex membre de Téléphone de dire franchement son ras-le-bol des politiques, qu'il juge clairement inefficaces : "Notre génération et celle d'avant...on a merdé quelque part, vu le résultat (...) J'en ai marre de ces discours politiques, et peu importe d'ailleurs leur couleur. Maintenant il faut agir. C'est bien beau les phrases mais on s'en fout... des phrases"

"On va manger grave !"

"Vous imaginez, si, il y a 6 mois, on vous avait dit que, en marchant dans les rues de Paris ou de Lyon, on mettrait un masque ? " Kolinka s'esclaffe en décrivant la crise sanitaire. S'il tient à préciser qu'il n'est pas contre le masque, le musicien s'inquiète vraiment des retombées de cette période. "Elles vont être terribles, notamment pour notre profession. On va manger grave. Certains ne vont jamais s'en remettre. Des petites structures qui ne vont jamais pouvoir s'en sortir... Mais enfin, l'argent est bien quelque part..."

De "Téléphone" à aujourd'hui...

Richard Kolinka a aujourd'hui 67 ans. Avec ses complices du groupe Téléphone, il fait partie des monuments du rock français. Toute une génération a été accompagnée par les titres mythiques comme "Argent trop cher" ou encore "La bombe humaine". Un véritable héritage. "J'ai la chance de faire ce que je fais. Et en plus, d'en vivre. Quand on monte sur scène, et qu'on joue des morceaux de téléphone, je me rends compte que beaucoup de gens connaissent. (...) Heureusement que le rock a évolué (...) En 2020, on ne dit pas les mêmes choses qu'en 80, même si certaines choses restent... "

Vers un retour des Insu ?

La question est incontournable. Peut-on espérer voir un jour Richard Kolinka remonter sur scène aux côtés de Jean-Louis Aubert et Louis Bertignac ? "Ecoutez... sans espoir, il vaut mieux se foutre en l'air... Franchement, je ne pensais vraiment pas qu'on ferait les Insu. (...) tout ce que je peux veux dire, c'est que si mes petits camarades m'appellent, j'arrive."