Ce vendredi, le Sytral a voté la résiliation de la convention du Rhônexpress, navette qui relie le centre ville de Lyon à l'aéroport Saint-Exupéry.

David Kimelfeld, président de la Métropole, a eu gain de cause dans ce dossier.

Après dix années d'exploitation, les élus du Sytral ont voté ce vendredi la résiliation du contrat entre Vinci et Rhônexpress ( (12 voix pour, 6 contre et 5 abstentions).

"La résiliation est apparue comme la meilleure solution pour des raisons financières, juridiques et opérationnelles. Elle sera effective dans 8 mois et n'entraînera aucune interruption de service. Nous allons très vite travailler sur une baisse des tarifs, supérieure à celle acceptée par Rhônexpress et sur une meilleure offre de service sur l'Est lyonnais. Ce service Rhônexpress restera un service premium, c'est-à-dire que le temps de parcours sera préservé et la fiabilité améliorée. Financièrement, cette résiliation rapportera in fine environ 50 M€ à la Métropole à l'horizon 2038", a annoncé la Métropole de Lyon ce vendredi soir dans un communiqué.

Pour rappel, un aller-simple plein tarif Rhônexpress coûte actuellement 16,30 euros (28,30 euros pour un aller-retour). La Métropole de Lyon souhaite diviser le prix par deux.