L'affaire remonte au 21 septembre 2018 : Michel Zirafa, maçon de 44 ans domicilié à Thurins (Ouest Lyonnais), est retrouvé sans vie dans sa maison familiale. Rose Zirafa, son épouse de 47 ans, avait alerté les secours après être rentrée d’un voyage d’une semaine.

Soupçonnée dès le début de l’enquête à cause de l’étrangeté des faits (pas d’effraction dans la maison, pas de vol déclaré), Rose Zirafa a été interpellée la semaine dernière près de Roanne. C’est au cours de cette garde à vue qu’elle reconnaît avoir tué son mari et qu’elle explique son mode opératoire.

Après une dispute durant le mois de septembre, elle aurait attendu que celui-ci soit endormi pour lui tirer une balle dans la tête. Puis elle s’est débarrassée de l’arme, a quitté le domicile, et a attendu d’être rentrée plusieurs jours plus tard pour appeler les secours et prétendre avoir fait la découverte du corps.