Le chef de cuisine et chef-pâtissier français, Philippe Conticini, s'est confié au micro de Lyon 1ère à l'occasion de sa venue à Lyon, lundi 10 et mardi 11 juin.

Connu par le grand public via les émissions culinaires comme Le meilleur pâtissier, il est surtout détenteur de nombreuses récompenses, a officié pour plusieurs établissements étoilés et est à l'origine d’innovations qui ont transformé la scène culinaire internationale.

En 2009, il devient notamment le cofondateur et le chef pâtissier de la Pâtisserie des Rêves qui a pour but de redonner aux enfants l’envie de manger des pâtisseries et créer leur mémoire gourmande en revisitant les grands classiques de la pâtisserie française.

Aujourd'hui le Chef commercialise ses pâtisseries uniquement dans sa boutique Gâteaux d'Emotions au 37 Rue de Varenne 75007 Paris et sur son site internet philippeconticini.fr.

Ayant à cœur de transmettre des émotions par ses réalisations et à démocratiser le travail du goût, il donne des cours lors d'ateliers et de conférences. Son Conticini Tour, est l'occasion pour le Chef de s'éloigner de Paris en se déplaçant à travers le monde pour partager sa passion.

Ces ateliers ayant comme lignes directrices la convivialité, l'émotion et la transmission permettent de vivre deux heures de réelles proximités avec le Chef. Il était notamment à Lyon lundi 10 et mardi 11 juin pour tenir deux ateliers à l'institut Paul Bocuse.

Ces deux ateliers qui étaient sur les thématiques du chocolat et du praliné ont connu un véritable succès en se présentant complets très rapidement.

Pensés spécialement pour ce format intimiste et de partage, ils avaient en effet des places limitées et ont accueilli une vingtaine de personnes maximum.

Le chef a transmis aux chanceux participants des recettes de pâtisseries très modernes, accessibles à tout le monde et surtout reproductibles.

Les participants peuvent être des professionnels mais aussi et surtout des amateurs c'est pour cela qu'il réalise tout un travail de simplification.

Considéré comme le dieu de la pâtisserie par ses confrères, il a répondu à nos questions avec beaucoup d'humanité et de générosité. Particulièrement attaché à Lyon, qu'il considère comme la capitale de la gastronomie, il était d'autant plus heureux d'échanger avec nous :