Crédit photo : Freepik

Grâce au programme DéClics Numériques, l’association Diversidays veut accompagner 1 000 demandeurs d’emploi dans leur orientation ou reconversion professionnelle vers le milieu du numérique. Iris Avital, chef de projet de ce programme, était l’invitée du Grand Direct ce vendredi 2 mars.

Le programme DéClics Numériques débarque en Auvergne-Rhône-Alpes. L’association d’égalité des chances Diversidays veut accompagner 1 000 demandeurs d’emploi dans leur orientation ou reconversion professionnelle. Et ils visent le milieu du numérique. Cela comprend donc des postes comme développeur web, graphiste, community manager ou encore communicant.

D’après Iris Avital, chargée de porter ce projet, « le numérique représente un tiers des créations d’emploi. C’est le secteur le moins touché par la crise économique. » En effet, 80 000 emplois sont à pourvoir dans ce secteur, et 191 000 le seront en 2022. Selon Diversidays, une première expérimentation en Occitanie a permis à plus de 100 demandeurs d'emploi de trouver un emploi ou une formation dans le numérique.

Iris Avital explique également que l’objectif est « d’accompagner les personnes qui sont sous-représentées dans ce milieu ». Cela comprend les femmes, les personnes en situation de handicap, les résidents des quartiers populaires, des zones rurales ainsi que les personnes âgées. D’après un communiqué de l’association Diversidays, « 50,7% des emplois du secteur numérique étaient situés en Ile-de-France en 2018 ». De plus, seulement « 37% des professionnels du numérique sont des femmes, avec un niveau de diplôme quasi similaire aux hommes ».

Les différentes étapes du programmes

Le programme DéClics Numériques se décompose en 6 phases. La première se déroulait avant le 29 mars. C’était la phase d’inscription sur le site Internet, pour tous les demandeurs d’emplois de Lyon, de la Loire, du Rhône et de l’Isère. Ce lundi, c’était le lancement du projet.

Du 30 mars au 7 avril, des ateliers en ligne se tiennent pour « découvrir ses forces et ses compétences, accéder à des ateliers pour monter en compétences numériques et renforcer son projet professionnel ». Une session de rattrapage se tient du 12 au 19 avril pour ceux qui auraient raté la première. Enfin, le 20 avril, les demandeurs d’emploi auront l’occasion de rencontrer des recruteurs et des formateurs du numérique régionaux.