Crédit photo : macsf.fr

Sandra Avril * est infirmière scolaire pour la ville de Lyon. Elle fait partie des professionnels de santé scolaire qui manifestent ce vendredi 2 avril à 11h place de la Comédie à l'Hôtel de Ville de Lyon. Invitée du Grand Direct ce matin, elle explique leurs revendications.

Sandra Avril* est infirmière scolaire pour la ville de Lyon. Ayant 22 ans de diplôme et d'expérience dans le métier, elle manifeste aux côtés des professionnels de santé scolaire ce vendredi 2 avril à 11h sur la place de la Comédie à l'Hôtel de Ville de Lyon.

Quelles sont les revendications des professionnels de santé scolaire ? "Notre revendication d'augmentation salariale porte sur trois aspects : l'aspect salarial, l'aspect égalité hommes/femmes et sur le problème de la méthodologie", exprime Sandra Avril*.

La ville de Lyon octroie un indice indemnitaire à tous ses salariés. Selon Sandra Avril*, les infirmières scolaires perçoivent des primes mensuelles de la ville de Lyon deux fois plus basses que celles de leurs collègues de la même catégorie. "Nous commençons à 150 € brut par mois tandis que nos collègues de la métropole commencent à 450 € par mois soit trois fois plus", détaille Sandra Avril*.

Les infirmières scolaires comme Sandra Avril* revendiquent donc la mise à niveau de leurs primes et une augmentation immédiate de 150 € pour celles qui sont en début de carrière. "Sous couvert que les infirmières sont des femmes, qu'elles sont dévouées et qu'il y a toujours plus grave ailleurs, on nous demande de patienter. Aujourd'hui, on en a marre de patienter et on voudrait être entendues", explique Sandra Avril*.

Les infirmières scolaires de la ville de Lyon sont environ une cinquantaine et leur métier est composé à 90% de femmes. Leurs missions sont de veiller au bien-être physique et moral des élèves d'écoles élémentaires pour favoriser leur intégration et leur réussite scolaire.

*Nom et prénom d'emprunt