Les éboueurs de la société Pizzorno Environnement avaient rejoint le mouvement général de grève mardi dernier. Une délégation de gréviste a rencontré hier la direction afin de discuter des revendications de chacun, mais la réunion a été courte.

L’entreprise est chargée de la collecte des ordures lyonnaises dans les troisième, sixième et huitième arrondissements. Ses salariés réclament une augmentation de salaire de 300 euros nets par mois afin de s’aligner sur les salaires des éboueurs de la Métropole. Les agents de la Métropole, quant à eux, ont repris le travail vendredi.