L'amendement à la loi d’orientation des mobilités, soutenu par Gérard Collomb et David Kimelfeld et qui prévoyait de taxer les véhicules traversant la métropole, a été rejeté hier par l’Assemblée nationale.

Il y a quelques temps, les députés du Rhône Thomas Rudigoz, Jean-Louis Touraine, Anne Brugnera, Hubert Julien-Laferrière, Yves Blein, Jean-Luc Fugit et Anissa Khedher proposaient ce projet de taxation pour les véhicules traversant la métropole de Lyon, à raison de 6 euros pour les voitures et 20 euros pour les camions.

Les élus Républicains et Affiliés de Lyon s’insurgeaient déjà de cette idée dans un communiqué de presse publié le 16 mai dernier. “Aujourd’hui est décidé l’abaissement de la vitesse, et demain ces élus déracinés de la vie réelle des citoyens imposeront le “péage urbain” pour que les Grands Lyonnais paient pour se rendre sur leur lieu de travail !”

“La majorité Socialiste, La République en Marche, Synergies-Avenir répond à chaque problème par un impôt, une taxe ou une contrainte supplémentaire,” indiquent-ils.

La ministre des transports Elisabeth Borne, quand à elle, indique ne pas désirer mettre “un frein supplémentaire pour les citoyens qui habitent en-dehors des grandes agglomérations.”