La ville de Lyon a choisi d'annuler le traditionnel feu d'artifice du 14 juillet et a refusé également à la patrouille de France de survoler Lyon avant de rejoindre la capitale.

En raison de la crise du Covid-19, la ville de Lyon a confirmé que le feu d'artifice du 14 juillet était annulé. Selon nos informations, les services de l'état avaient choisi de laisser les maires organiser des feux d'artifice à condition qu'ils permettent de respecter les conditions sanitaires et les limitations de jauge de publics stationnés à un même endroit.

Dans ce contexte si particulier, le nouveau maire Grégory Doucet a préféré annuler le spectacle pyrotechnique.

Dans un communiqué adressé à la rédaction de Lyon 1ère, la ville explique : "Dans une volonté d’assurer la tranquillité publique et de limiter les rassemblements, en raison de la situation sanitaire liée au COVID-19, la Ville de Lyon, en accord avec la Préfecture du Rhône, a pris ce la décision d’annuler le feu d’artifice et les bals traditionnels du 14 juillet".

"La présence de personnel de sécurité sera toutefois renforcée dans les espaces publics à cette date afin d’assurer la sécurité de toutes et de tous. La rue Edouard Herriot et la rue de la République seront également piétonnisées", complète la ville.

Toutefois une cérémonie aura bien lieu ce lundi 13 juillet à 15h30 cours Franklin Roosevelt dans le 6e arrondissement en présence notamment du maire de Lyon, Grégory Doucet, du préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Pascal Mailhos et du Général Philippe Loiacono, gouverneur militaire de Lyon.

Les unités de l’opération Résilience, le service de santé des armées, le service départemental et métropolitain d’incendie, les représentants de la société civile et de l’État et le personnel soignant seront mis à l’honneur.