Après l'incident qui a conduit à l'arrêt définitif du le match entre l'OL et l'OM dimanche au Groupama Stadium, place aux réactions.

Ce lundi en fin de matinée, les Bad Gones, principal groupe de supporter de l'OL, ont publié un communiqué. "C’est avec la plus grande fermeté que nous condamnons les jets de projectiles qui ont eu lieu et particulièrement celui de l’individu qui a atteint le joueur marseillais. L'individu ne faisait ni partie du groupe de supporters, ni des abonnés du stade. Nous regrettons que des actes individuels inadmissibles aient autant de conséquences négatives sur le football en général" déplorent les BG 87.

Quelques minutes après, c'est au tour de l'OL de publier un communiqué officiel sur son site internet. "L’Olympique Lyonnais et son président Jean-Michel Aulas condamnent fermement toutes formes de violences à l’intérieur des stades. À ce titre, ils condamnent l’incident intervenu à la quatrième minute du match OL / OM où un individu isolé a jeté une bouteille sur le joueur de l’Olympique de Marseille Dimitri Payet. L’institution tient à présenter ses excuses et ses vœux de rétablissement au capitaine de Marseille", peut-on lire.

Après les excuses, le club lyonnais est également revenu sur l’imbroglio sur la reprise de la rencontre. "Contrairement à ce qui a été évoqué, c’est bien l’arbitre qui a pris, comme le précise le règlement, la décision (même si une réunion de crise, préalable, avait abouti à une première décision de reprise du match). Ruddy Buquet a d’ailleurs convoqué dans son vestiaire les deux coachs et les capitaines, qui pourront le confirmer, pour leur signifier la reprise du match et le timing de retour sur le terrain. À cet instant, l’observateur des délégués de la LFP a officiellement pris la parole en sortant du vestiaire de l’arbitre pour notifier à l’organisateur du match la décision prise par M. Buquet, selon ces propos : « reprise des échauffements dans trois minutes, puis reprise du match sept minutes après", indique le club lyonnais.

Ce lundi, la commission de discipline de la LFP va se réunir en urgence. Des sanctions pourraient être prises à l'encontre de l'OL.