L'invité du Grand Direct ce matin était Franck Zulian, de STACKR, une entreprise qui mesure les fréquentations des commerces. A l'heure de la réouverture des magasins, la baisse est pourtant significative : 25% de moins que l'année dernière à la même période.

STACKR est le leader français du comptage et de l'analyse des flux piétons. Pour le dire plus simplement, l'entreprise est chargée d'analyser les fréquentations dans certains lieux publics. Et concernant les magasins, la baisse est énorme par rapport à l'année dernière. La réouverture des commerces n'a pas permis un retour à la normal pour les commerçants.

STACKR a comparé la fréquentation des commerces pendant la première semaine suivant le second confinement par rapport à la même période en 2019. En moyenne en France, la fréquentation des commerces a baissé de 25% environ. Si on zoom sur Lyon, ce chiffre s'élève à 35%. Le Black Friday du 4 décembre a néanmoins permis aux commerçants de se rapprocher de leurs fréquentation de 2019.

Source : STACKR - Communiqué de presse

Cette baisse s'explique par un changement dans les habitudes des Français, qui ont perdu le réflexe de se rendre directement dans le commerces, au profit du commerce en ligne. Par exemple, Amazon a enregistré en novembre une hausse de ses ventes de 67% selon le JDD.

Cette évolution, et les disparités entre les villes s'explique également par la piétonisation de l'espace urbain. Grenoble, très bon élève en la matière, fait office d'exception puisque la ville n'a enregistré aucune baisse des fréquentations des commerces selon STACKR. Les villes dont les magasins sont accessibles, et comptant des commerces de proximité, ont réussi à limiter cette baisse, tandis que les pôles commerciaux parfois à plus de 20km ont souffert de la crise. Franck Zulian explique par exemple des disparités entre une forte baisse sur la Presqu'île et des commerces qui ont réussi à se maintenir à flot à Villeurbanne.

Pour plus de détail, l'interview réalisée par Manylam Mao est à retrouver juste ici :