Les grands-parents de Maëlys ont, pour la première fois, délivré leur témoignage dans le Dauphiné Libéré.

"Nous sommes anéantis par la perte de notre petite-fille" pouvait-on lire dans le Dauphiné Libéré. La disparition de la jeune Maëlys dans la nuit du 26 au 27 août 2017, à Pont-de-Beauvoisin (Isère) a posé beaucoup de questions. Michel et Renée Cleyet-Marrel souhaite que la photo du présumé meurtrier ne soit plus associé à celle de leur petite fille dans les médias.

Une pression médiatique pour cette famille qui ne verra pas justice rendue avant au moins 2021.