7 personnes placées sous contrôle judiciaire après avoir étés arrêtées mercredi dernier pour «injures publiques à caractère racial», «violences» et «dégradations».

Des violences à caractère racistes le jour de la finale de la Coupe d'Afrique des Nations en juillet ont conduit 7 personnes âgées de 20 à 30 ans à être placées sous contrôle judiciaire vendredi soir dernier.