L'agresseur de Marin sera-t-il libéré de prison ?

On le saura ce mercredi. La Cour d'appel de Lyon doit rendre sa décision sur cette demande qui avait été acceptée par le juge d'application des peines mais qui avait ensuite fait l'objet d'un appel du parquet.

Si elle est acceptée, l'agresseur pourra quitter la maison d'arrêt de Roanne où il est incarcéré depuis la fin du procès.

Marin, est lourdement handicapé depuis 2016 après avoir été frappé en défendant un couple à la Part-Dieu. "Il n'a même pas fait la moitié de sa peine", peste la mère de Marin dans Le Parisien.

Pour rappel, l'agresseur de Marin, mineur au moment des faits, avait été condamné à sept ans et demi de prison.