Après les terribles attentats à la bombe de dimanche qui ont fait quelques 310 morts et 500 blessés, Interpol, dont le siège mondial se trouve à Lyon, déploie une équipe d’assistance et d’enquête.

La requête vient des autorités sri lankaises. Le but de cette équipe est d’assister les autorités nationales dans l’enquête sur les terroristes et leurs réseaux, mais aussi d’aider à identifier les victimes, notamment internationales. Le secrétaire général d’Interpol Jürgen Stock explique dans le communiqué qu’ “alors que les autorités sri lankaises enquêtent sur ces horribles attaques, Interpol continuera de déployer tout le soutien nécessaire.”

“L’information qui peut aider à identifier les individus liés à ces attaques peut venir de n’importe où dans le monde, c’est ce qui rend le réseau et la base de donnée mondiaux d’Interpol vitaux,” ajoute-t-il.

En plus de l’équipe d’enquête, le Centre de coordination et de commande des quartiers généraux d’Interpol (à Lyon, Singapour et Buenos Aires) offre son aide 24h/24.