Plusieurs centaines de salariés des sites Boiron sont venus manifester contre le plan social de licenciement, lancé en mars dernier.

Ce mercredi, ils étaient près de 300 salariés, venus de tous les coins de France, à manifester aux pieds du siège du laboratoire Boiron à Messimy, près de Lyon.

La raison ? Protester contre le plan social de licenciement lancé en mars dernier par le géant de l’homéopathie Boiron. Plus de 600 postes sont menacés sur l’ensemble des sites français. Treize usines sur trente-et-une vont fermer, dont celle de Montrichard, dans le Loir-et-Cher, près de Tours, représentant l’un des trois sites de production sur le territoire. 

“Un plan économiquement pas utile”

Alain Cohard, délégué syndical central CFE CGC pour les laboratoires Boiron, présent à la manifestation, s’interroge sur la viabilité de ce plan social : “Ce plan est économiquement pas utile pour la société. On continuerait à gagner de l’argent sans faire ce plan. En le faisant bien-sûr, ils vont en gagner encore plus. Mais on veut quoi ? C’est un plan social uniquement économique ? Boursier ? Ou réellement pour que l’entreprise puisse progresser. On se le demande. Parce qu’en fermant des établissements, on va se priver d’une représentation territoriale très importante, et donc on va priver l’entreprise de moyens, de progresser et de moyens de redémarrer dans les régions.”