Le président du Lyon BD Festival Mathieu Diez était notre invité dans la "matinale du weekend" ce dimanche 13 juin.

La 16ème édition du Lyon BD Festival se déroule ce weekend. L'occasion d'y découvrir une multitude d'artistes dans la capitale des Gaules. Une ville qui, selon Mathieu Diez, a toujours eu un lien fort avec le neuvième art "Lyon est une ville de bande dessinée depuis longtemps. Il y a beaucoup de structures qui œuvrent autour de la bande dessinée comme l'école Emile Cohl, les libraires Lyonnaise... On a identifié au fils des années près de 400 auteurs et autrices professionnels. dans Lyon et sa région. Donc il y a une vraie dynamique, un vrai écosystème autour de la bande dessinée. Le festival s'attache évidement à les mettre en avant et surtout à les mettre en lien avec de nombreux acteurs internationaux de la bande dessinée."

Mathieu Diez s'est réjouit d'une telle diversité pour évènement. "Cette programmation met en scène des formats nouveaux. Du dessin projeté réalisé en direct, des performances, des expositions, des rencontres...". Un élément important pour ce festival dont la réputation n'est plus à faire et qui permet d'ancrer ce dernier dans le paysage culturel Lyonnais.

Alors quoi faire lors de ce festival? Mathieu Diez vous donne quelques pistes... "Je pense que j'inviterais les festivaliers à être curieux. A aller au delà des livres et à s'ouvrir à des formats nouveaux. Par exemple, le dimanche après midi, l'autrice Judith Vanistendael propose un salon de coiffure dessiné. Le public est donc invité à s'asseoir sur une chaise et à discuter avec cette autrice et ses invités. Pendant la discussion elle réalise un portrait du festivalier. C'est des interactions intéressantes. Je trouve que c'est une manière plus riche de rencontrer les auteurs."

Enfin, le président du festival s'est confié sur son avenir. C'est effectivement la dernière édition dirigé par Mathieu Diez. "C'est un choix personnel après 15 ans de Lyon BD de laisser la place à d'autres. Pour moi c'était l'envie de vivre une expérience d'expatriation à l'étranger. Je partirai pour prendre un poste à Beyrouth à l'Institut Française du Liban en tant qu'Attaché Livres." Loin des yeux mais près du cœur...

A ré-écouter dès maintenant en podcast ici :