Deux policiers soupçonnés d’avoir participé à des violences contre un manifestant ont été renvoyé en correctionnelle après l’enquête de l’IGPN. Pour rappel, la victime avait perdu 9 dents et avait eu la mâchoire fracturé en décembre.  L’audience doit avoir lieu le 10 décembre 2020, soit 1 an jour pour jour après l’agression.