Au terme d'une rencontre animée et particulièrement dominée par l'Olympique lyonnais pendant plus de 80 minutes, Lyon s'est finalement incliné sur la pelouse de l'Allianz Riviera 3 à 2.

Pourtant, les lyonnais avait parfaitement débuté la rencontre en dominant clairement le jeu, avec une possession de balle de plus de 70 % et récompensée dès la 35e minute sur une réalisation de Karl Toko-Ekambi parfaitement servi dans la profondeur par Jérôme Boateng.

Au retour des vestiaires, les hommes de Peter Bosz enfonçaient les Aiglons avec un 2e but signé Houssem Aouar à la 68e minute. Le plus dur avait sans doute été fait, mais le coatching de Christophe Galtier aura été payant lorsqu'il a fait entrer Youcef Atal, réduisant le score quelques minutes plus tard à la 81e minutes.

La rencontre a basculé lorsque Tino Kadawere écopait d'une carton rouge sur un tacle les 2 pieds décollés sur le niçois Melvin Bard.

La fin du match a ensuite été totalement en faveur des aiglons, bien plus incisifs, obtenant même un pénalty à la 87e, transformé par Delort.

On pensait en rester là, mais il aura fallu attendre la 93e minute pour voir le niçois Guessand crucifier Anthony Lopes dans les arrêts de jeu.

L'OL peut se mordre les doigts tellement l'équipe aura dominé le match, avant de craquer complètement dans les 10 dernières minutes. Sans doute, une rencontre qui laissera des traces dans le mental des hommes de Jean-Michel Aulas.