Depuis quelques années à Lyon, les prix de l’immobilier s’envolent. Cependant, dès 2022, la préfecture lyonnaise va pouvoir encadrer le prix des loyers, comme l’a annoncé, au Figaro, la ministre du Logement Emmanuelle Wargon. Un encadrement rendu possible par la loi ELAN mise en place en 2018 par le gouvernement de François Hollande.

C’est au préfet de la région de définir, en concertation avec les collectivités, le prix d’un loyer que les bailleurs ne pourront pas dépasser de plus de 20%, sauf si le propriétaire demande et justifie un complément de loyer.

Au côté de Lyon, Bordeaux et Montpellier obtiennent également le droit d’encadrer leurs loyers, ces trois villes rejoignent Paris et Lille qui encadre les prix depuis 2019 pour la capitale et 2020 pour la capitale des Flandres. La ville de Grenoble n'a pas reçu l’autorisation du gouvernement pour encadrer ses loyers, malgré la demande de Eric Piolle, maire écologique.