Crédit photo : Black Pearl Taxi Lyon.

Laurent Goujat est le co-président de la section bovine sur le département du Rhône et le responsable bovin-viande de la FDSEA (la fédération départementale des exploitants agricoles du Rhône). Invité du Grand Direct ce jeudi 25 février, il explique pourquoi la FDSEA est contre les menus sans viande dans les écoles primaires à Lyon.

Depuis le lundi 22 février, toutes les élèves des écoles primaires de Lyon mangent un repas unique sans viande et ce jusqu'aux vacances de Pâques. Une initiative de la ville de Lyon et du maire Grégory Doucet pour fluidifier le service de restauration. Une décision qui n'est pas du goût des agriculteurs, éleveurs et de la FDSEA qui ont manifesté lundi dernier.

"Nous avons rencontré la mairie de Lyon pour leur parler de leur choix d'un menu unique sans viande qu'on trouve assez aberrant. Nous avons fait un petit rappel à la règle en ce qui concerne leurs obligations en tant que gestionnaires de cantines scolaires", explique Laurent Goujat.

Une incompréhension pour les éleveurs qui estiment faire de la viande de qualité sur la base d'un élevage extensif avec des animaux qui mangent de l'herbe.

Une décision de la part de la mairie de Lyon qui privent également de nombreux enfants de viandes car certains n’ont pas la possibilité d'en manger une à plusieurs fois par semaine. "La cantine a aussi le rôle de servir des repas équilibrés au moins pendant la période scolaire. 4 repas sur 20 doivent être composés de viande de boeuf ou d'agneau non-transformée", précise Laurent Goujat.

Concernant les personnes véganes, Laurent Goujat pense "qu'elles ne doivent pas imposer aux autres leurs choix, chacun est libre, la France est un pays de liberté".

Crédit photo : Black Pearl Taxi Lyon.