Jean-Charles Kohlhaas, 5e Vice-Président à la métropole de Lyon en charge des déplacements, de l'intermodalité et de la logistique urbaine, était l'invité de la matinale du week-end sur Lyon 1ère, intérrogé par Yannick Kusy.

Fin avril, 12 parlementaires du Rhône, principalement issus de la République en marche, s'étaient unis pour dénoncer le manque de débat démocratique autour des projets du SYTRAL.

Jean-Charles Kohlhaas en a profité pour leur répondre au micro de Lyon 1ère.

"Tous les projets inclus dans le plan de mandat ont été mis à concertation et sont conformes au PDU de 2017" réplique sans inquiètude le numéro 2 du Sytral. "Certains sont même au PDU depuis trente ans sans avoir jamais été réalisés, comme les lignes T9 et T10."

Concernant le projet T6, Jean-Charles Kohlhaas précise qu'une concertation vient justement de s'achever et en profite pour interpeller les 12 parlementaires. "Trois d'entre eux étaient concernés par cette ligne et aucun n'est venu s'exprimer. " lance-t-il. Il y aura également une concertation menée par la CNDP (Commission Nationale du Débat Public) sur T9 et T10, d'une durée de trois mois. 

Le Sytral prévoit aussi un rendez-vous inédit dans son histoire. Un grand débat public sera programmé à l'automne prochain sur les projets de métro à long terme. "Jusqu'à présent, les élus du Sytral lors du précédent mandat, décidaient d'un projet de métro sans organiser de débat public. Et ensuite, ce projet était mis au PDU." explique le vice-président.

Ce dernier souhaite procéder de manière plus progressive. "On avait 7 projets de métro en chantier, lorsque l'on est arrivés aux manettes du Sytral. On sait très bien qu'on ne les réalisera pas tous avant 2050 au moins. Donc on en a supprimé trois, qui n'étaient vraiment pas prioritaires. Les quatre qui restent feront l'objet de ce grand débat public pendant trois mois, et ouvert à tous les citoyens. Il s'agira de déterminer dans quel ordre nous ferons chacun de ces quatre projets."

Parmi ces projets, le prolongement du métro A , du métro Bet du métro D, et surtout...la création du fameux Métro E. "J'ai bon espoir que nous ferons ce métro E en moins de trente ans. Ce sont quatre projets solides justifiés par des zones urbaines denses. Ils ne sont pas abandonnés" réaffirme l'élu. 

Entretien complet a retrouver dans le podcast ci-dessous :