Nicolas Gay est le fondateur de Welmo, une agence immobilière en ligne spécialisée dans la transaction dans toute la France. Invité ce mardi matin dans le Grand Direct, il explique le fonctionnement de son entreprise et dresse le bilan de l'année 2020.

"Le marché immobilier repose sur trois piliers : la confiance des ménages français, les taux d’endettements concernant les prêts immobiliers et l’emploi", explique Nicolas Gay.

En dépit de la crainte de Welmo lors du premier confinement, le marché immobilier reste très dynamique et un bon secteur d’investissement : "Nous avons connu deux mois records en mai et en juin 2020 malgré une baisse des transactions", précise le fondateur de l'agence.

Il revient aussi sur l'augmentation des annonces de biens en périphéries ou avec un jardin et une terrasse. Cette tendance est selon lui liée au fait que le premier confinement était au printemps et que "les personnes travaillant entre quatre murs rêvaient d'espaces". De nouvelles envies qui s'accompagnent de nouveaux critères de recherches comme une pièce supplémentaire avec un bureau pour le télétravail, par exemple.

Nicolas Gay affirme que « les grandes gagnantes de ces deux confinements sont les villes en périphéries » même si l'attractivité des zones urbaines est toujours présente avec une demande plus importante que l’offre. Le fondateur de Welmo rappel également que les "entreprises aujourd'hui recherchent moins de mètres carrés" et plus d'Home Office.

Une nouvelle politique appelée "Flex Office" va être adoptée par des entreprises pour répartir le temps de travail dont un tiers fera au bureau et deux tiers à la maison. Aujourd'hui, Welmo fait de nombreuses visites en virtuel car avec internet et la Covid, très peu de personnes se déplacent en agence.