Le verdict est tombé dans la nuit de mercredi à jeudi à la cour d'assises de Lyon.

Un homme de 36 ans était jugé depuis mardi. Il a été reconnu coupable d'avoir frappé et d'avoir aspergé d'acide sulfurique son ex-compagne en août 2016 à Villeurbanne.

La victime avait été brûlée sur 30% du corps. Âgée de 46 ans, elle a subi huit interventions chirurgicales et a perdu de l’acuité visuelle. Selon elle, pendant l’agression, son ex-conjoint lui affirmait qu’ainsi elle ne "referait plus sa vie".

Déjà condamné pour violences conjugales en 2013, l’individu a écopé de 10 ans de réclusion criminelle dans cette affaire.