La ville de Lyon fait un pas de plus dans l'Economie Sociale et Solidaire. En adhérant à l'association La Gonette, trente élus dont Grégory Doucet se sont déclarés favorables à une rémunération en Gonettes. La monnaie locale Lyonnaise se présente comme une "alternative monétaire solidaire, écologique et démocratique au système financier actuel".

Cette adhésion à hauteur de 10 000 euros, représente 0,02 euros par habitant et fait parler du coté de l'opposition. Béatrice de Montille (LR) a dénoncé "un combat complètement idéologique". L'adjointe en charge de l'économie durable, Camille Augey, a pour sa part valorisé le fait que "la Gonette est gérée démocratiquement, alors que les monnaies classiques permettent aux entreprises et aux grandes fortunes d’échapper à l’impôt et de les placer dans les paradis fiscaux". Pour information, une Gonette vaut un euro.