Trop souvent dans l'ombre, le travail des éditeurs de vidéo physique reste souvent méconnu du grand public. Grâce au Festival Lumière, qui a organisé une boutique Pop-up DVD, ils ont pu échanger avec les acheteurs sur les richesses de leur métier.

De nombreux éditeurs se sont installés le temps d'une journée, ce dimanche 11 octobre, dans les locaux du musée Lumière pour venir présenter leur savoir-faire et leurs actualités. Ils se sont montrés ravis d’être à Lyon pour voir leurs différents collègues, éclairer les acheteurs sur ce qu'il y a derrière leurs produits, d'en avoir des retours mais aussi pour discuter avec le public de cinéma et faire vivre leur métier en dehors du bureau.

Natacha de Potemkine film nous a expliqué en quoi consiste le travail d’un éditeur vidéo :

Malheureusement on se rend compte que le DVD devient de plus en plus difficile à trouver, et que lorsque l'on va dans les centres commerciaux les rayons dvd ont disparus ou presque. Les éditeurs ont donc tenu à défendre l'importance du support physique et montrer que leurs supports deviennent de plus en plus innovants technologiquement, avec le Blu-ray et l'Ultra HD. Ils ont rappelé que la meilleure condition pour voir un film hors salle de cinéma reste la vidéo sur support physique.

Nicolas de L'atelier d'images nous a expliqué les liens que son métier entretient avec l'artisanat. Son travail lui permettant de savoir exactement ce qu’il vend et de contrôler entièrement la vente des films qu'il propose. Il nous en dit plus sur l'importance de cette rencontre avec les acheteurs :

Amélie de Tamasa distribution, nous a mis en valeur le soin que les éditeurs mettent en œuvre pour éditer des dvds et Blue-ray dans des éditions soignées ayant un beau packaging, des compléments et des livrets venant agrémenter le film et en faire un bel objet. Un moyen aussi de rendre ces produits plus culturels et de trouver des films rares.

Natacha de Potemkine film nous en dit plus :

Beaucoup de monde s'est rendu à cette boutique Pop-up DVD et beaucoup de DVDs ont été vendus durant cette rencontre avec les éditeurs. Mais il vous est toujours possible de dénicher des films introuvables ailleurs et des grands classiques. En effet, durant l'intégralité du Festival, se tient rue du Premier-Film le marché du DVD et la librairie du cinéma. De belles découvertes en perspective !