Viggo Mortensen est l’un des invités d’honneur de cette 12e édition du Festival Lumière. Connu internationalement pour son rôle d'Aragorn dans la trilogie du Seigneur des anneaux, il est avant tout un artiste complet qui présente une carrière hors norme multipliant les rôles marquants depuis trente ans ( A History of Violence de David Cronenberg, Sur la route de Walter Salles, Captain Fantastic de Matt Ross, Green Book de Peter Farrelly...). De son expérience au festival à la très attendue avant-première de son film Falling, ce grand nom du septième art, polyglotte, s'est confié en français au micro de Lyon 1ère.

Cette année, Lyon berceau du cinéma a eu le privilège d'accueillir Viggo Mortensen. Arrivé ce samedi à l'occasion de la cérémonie d'ouverture, il a présenté certains de ses films dans les salles lyonnaises et a tenu sa Master Class ce dimanche 11 octobre à la Comédie Odéon.

Ce lundi, il nous a dévoilé son ressenti sur le Festival Lumière :

Son séjour à Lyon a aussi été marqué par l'avant-première de Falling, son premier film en tant que réalisateur.

Il nous a révélé sa joie de pouvoir faire vivre son travail en le présentant en salle :

Il a expliqué avoir voulu exprimer dans ce long-métrage ce qu'il ressentait pour ses parents, après la mort de sa mère et la maladie de son père, et explorer le mystère des souvenirs imparfaits en chacun.

Il nous explique les raisons de son lancement dans l'expérience de réalisation à ce moment de sa carrière :

Ce film, traitant de la complexité des relations familiales, exploite les rapports entre deux personnages aux antipodes l’un de l’autre : John, vivant en Californie avec son compagnon Eric, et son père, Willis, un homme conservateur, raciste et homophobe à l’esprit déclinant qui s’obstine à se rattacher à son mode de vie, loin du reste des hommes.

Mais ce film ne repose pas seulement sur le thème de la relation père-fils et se veut particulièrement pointilleux sur l'observation de la profondeur de l'intériorité de ses personnages :

Il était également important pour lui de se différencier des autres films traitant de la démence en montrant au spectateur le point de vue du malade, de Willis.

Cet acteur et réalisateur est un artiste complet. Il parvient à entremêler ses projets en cinéma à ses activités de photographe mais aussi d'écrivain. Il nous a alors exprimé trouver une complémentarité entre l'ensemble des arts qu'il pratique et avoir une approche à l’écriture étroitement liée à celle de l'image :

Viggo Mortensen ne compte pas ralentir le rythme de ses activités artistiques, en plus d'une volonté de collaborer une nouvelle fois avec David Cronenberg, son esprit créatif regorge déjà de nouvelles idées de réalisation :