C'est la nouvelle excellente raison de se rendre au Musée des Confluences, à Lyon.

Formé de centaines de canyons inextricables, le massif du Makay, situé au sud‐ouest de Madagascar, est une œuvre monumentale de la nature.

L’exposition vous propose un parcours en immersion dans ce labyrinthe géologique méconnu du grand public, inaccessible et pourtant menacé par des activités humaines en expansion.

Yoann Cormier, chargé d'exposition au Musée des Confluences vous livre, sur Lyon 1ère, les détails de la conception de cet événement.

"Malheureusement cet endroit -assez exceptionnel- fait partie des ces sites qui ont tendance à disparaître aujourd'hui. On pourrait le définir comme une poche de bio-diversité très forte. D'ailleurs dans l'exposition, on définit une quarantaine de ces "hot-spot" (des points chauds de bio-diversité) existant aujourd'hui sur la planète, parmi lesquels Madagascar qui possède une faune exceptionnelle. Makay joue le rôle d'un refuge au sein même de Madagascar. C'est le rôle qu'il joue pour un certain nombre d'espèces animales et végétales. Il s'agit d'un massif de 150 kilomètres de long sur une quarantaine de large, soit l'équivalent du département du Rhône. Il a été préservé jusqu'à aujourd'hui parce qu'il est très accidenté"

" Déjà, il faut préciser que c'est une faune qui n'est pas hostile à l'homme. C'est ce qui caractérise cette région de Madagascar (...) Les serpents ne sont pas mortels... Hormis la présence des crocodiles, c'est une faune qui est plutôt mignonne. Une dizaine de lémuriens identifiés dans le Makay... 1500 espèces identifiées aujourd'hui..."

Une exposition à découvrir jusqu'au au 22/08/2021. Pensez à réserver votre billet sur le site du Musée des Confluences en raison des règles sanitaires en vigueur