Le gouvernement a annoncé ce lundi l'interpellation d'un suspect après l'explosion survenue à Lyon vendredi en fin d'après-midi rue Victor-Hugo.

Article initial : L'enquête avance après l'attaque au colis piégé de vendredi dernier qui avait fait 13 blessés légers dans le centre ville de Lyon, sur la rue Victor-Hugo devant la Brioche Dorée.

Le Ministre de l'Intérieur Christophe Castaner vient d'annoncer l'interpellation d'un homme. L'individu âgé de 24 ans a été arrêté ce lundi matin dans le calme dans le 7e arrondissement de Lyon. Il a été placé en garde à vue. Selon BFM TV, le jeune homme étudiant en école d'informatique, avait été identifié dès dimanche par la police judiciaire.

"Je salue la mobilisation de la SDAT, de la police judiciaire de Lyon et de la DGSI, co-saisies par la section antiterroriste du parquet de Paris. Leur action conjointe est déterminante", a indiqué Christophe Castaner sur Twitter.

Mise à jour

11h30 : Sur BFM TV, Gérard Collomb annonce une deuxième interpellation.

Selon Le Progrès, ce 2e suspect serait un mineur, scolarisé au lycée Ampère de Lyon. Quand au premier suspect, il serait quant à lui élève à l'école Epitech, à Gerland, dans le 7e arrondissement de Lyon. Selon l'AFP, il est de nationalité algérienne.

13h00 : Une femme a également été interpellée ce lundi matin. Ce serait la mère du principal suspect. Elle est originaire d'Oullins. Des perquisitions sont en cours. Un important dispositif de police est présent près du domicile du principal suspect.

14h00 : Le domicile du premier suspect se trouve à Oullins, une perquisition est en cours. Le service de déminage serait sur place. Les habitants de sa résidence sont interrogés. Quatre personnes sont en garde à vue : le principal suspect, sa mère, son père et le jeune majeur proche de l'entourage familial. Sa sœur est aussi entendue mais dans le cadre d'une audition libre.

15h30 : Christophe Castaner, Ministre de l'Intérieur, et Laurent Nunez, secrétaire d'Etat, sont attendus à 18 heures à l'Hôtel de Police de Lyon pour faire un point sur la situation.

19h00 : Sur place, Christophe Castaner n'a pas donné de précisions sur le profil du principal suspect, qui est toujours en garde à vue. "Il n'y a pas de certitudes" concernant l'enquête a indiqué le Ministre de l'Intérieur. IL a profité de ce point presse pour saluer le travail des enquêteurs.