La Duchère poursuit son ambition en matière d’urbanisme durable pour transformer le quartier en cité fertile et solidaire. Ce mardi 24 mai, le maire de Lyon, Grégory Doucet, a expliqué l’importance du projet.

Lyon la Duchère fait partie des 48 “quartiers fertiles” sélectionnés par l'ANRU (Agence Nationale de Rénovation Urbaine) autour du projet de “Halle agriculturelle, cité fertile & solidaire”. Porteuse d’emploi, de santé, de culture, cette démarche fédératrice pour le territoire s’inscrit dans la politique de la Ville et de la Métropole de Lyon en faveur de l’alimentation locale et d’une production nourricière. Était alors présent durant la visite de ce projet Grégory Doucet. Le maire de Lyon a insisté sur la nécessité de mettre en place ces “quartiers fertiles” dans les arrondissements, pour pouvoir “créer du lien entre les habitants”

La question de l’alimentation était également au cœur du sujet. Accompagné de Jérémy Camus, Vice-Président à la Métropole de Lyon délégué à l’Alimentation et Gautier Chapuis, Conseiller délégué à l’Alimentation locale et à la Sécurité alimentaire, Grégory Doucet a rappelé l’importance de ces quartiers pour produire de la nourriture saine. Selon le dossier de presse de juin 2019 sur le défi alimentaire, “15 % des habitants de la métropole ne mangent pas à leur faim”.

“La question de l’alimentation et la question de la sécurité alimentaire sont au cœur de nos préoccupations. C’est pour ça que j’ai souhaité avoir dans mon exécutif un conseiller délégué à l’alimentation et à la sécurité alimentaire. Parce que notre alimentation est notre premier médicament.”

Grégory Doucet, maire de Lyon

Le projet est alors loin d’être terminé. Le maire de la ville voit déjà plus loin, et compte multiplier ces “quartiers fertiles” sur l’ensemble de la ville.