Les militants écologistes seront fixés sur leur sort en janvier prochain.

Ce mardi, 6 militants d'ANV Cop21 étaient devant la Cour d'Appel de Lyon pour le vol d'un portrait d'Emmanuel Macron commis le 2 mars dernier dans une Mairie de l'Ain et pour avoir refusé le prélèvement ADN lors de leur garde à vue.

Le jugement a été mis en délibéré ce mardi soir à la Cour d'Appel de Lyon. La décision sera rendue le 14 janvier prochain.

L'avocat a requis les mêmes peines prononcées en première instance pour le vol de portrait. A savoir 500 euros d’amende avec sursis pour cinq des militants et 250 euros pour le dernier. A cela s'ajoute 500 euros d’amende avec sursis pour refus de prélèvement ADN.