Les six militants d'ANV Cop 21 qui avaient été condamnés à des peines d’amendes en juin pour avoir volé le portrait d’Emmanuel Macron dans une Mairie de l'Ain sont rejugés à Lyon ce mardi.

Ces militants avaient décroché le portrait d'Emmanuel Macron dans la commune de Jassans-Rottier (Ain) le 3 mars 2019. En première instance à Bourg-en-Bresse, ils avaient été condamnés à des peines allant de 250 à 500 euros d'amendes avec sursis.

Cette affaire est donc rejugée en appel ce mardi à Lyon. Lyon où la justice avait reconnu "l’état de nécessité et la légitimité des actions de désobéissance civile face à l’urgence climatique" en septembre dernier dans une autre affaire de décrochage. Deux décrocheurs avaient été relaxés par le Tribunal de Grande Instance de Lyon.