L'agriculteur était jugé ce mercredi à Lyon. 8 à 10 mois de prison avec sursis ont été requis contre lui.

La décision a été mise en délibéré au 15 avril.

Plusieurs dizaines de personnes se sont rassemblées devant le tribunal pour le soutenir.

Il avait en 2017 aidé des réfugiés à passer la frontière entre l'Italie et la France.
L'agriculteur Cédric Herrou était rejugé en appel ce mercredi à Lyon.

L’agriculteur azuréen avait été dans un premier temps condamné pour "aide à l’entrée, à la circulation et au séjour irrégulier d’étrangers en France".

En 2018, le Conseil constitutionnel avait consacré le "principe de fraternité" et la cour de cassation avait annulé sa condamnation.