Bruno Bernard, le président écologiste de la Métropole, a été élu ce lundi président du Sytral. Il en a profité pour faire un discours et souhaite lancer un vaste plan d’investissement, de près de 3 milliards d’euros, versus 1,1 millard lors de la dernière mandature.

Au programme, Bruno Bernard souhaite :

  • L’amélioration de 20% de l’offre bus à mi-mandat, le développement des sites propres et de la priorité aux feux pour augmenter la vitesse commerciale, l’augmentation des fréquences et amplitudes horaires, l’amélioration des dessertes des zones d’activités ou encore la mise en place de navettes express.
  • Réaliser 60 km de nouvelles lignes fortes en BHNS et en tramway : lignes de tram T6 nord à Villeurbanne, tram entre Part Dieu et Bellecour, ligne A8, rocade périphérique à l’Est, en commençant par les parties Sud et Nord.
  • Lancer des investissements pour les 10/15 ans qui viennent : le Réseau Express Métropolitain et un plan métro. Le niveau de ces plans dépendra de l’engagement de l’Etat et de la concrétisation en acte des annonces faites notamment dans le plan de relance présenté la semaine dernière.

En plus de cette accélération des investissements, le nouveau président du Sytral souhaite débattre rapidement de la tarification avec la volonté d’une gratuité au 1er janvier 2021 pour les plus démunis ainsi que pour les enfants de moins de 11 ans, une baisse significative des abonnements pour les étudiants ou encore une tarification unique SNCF – TCL.