Dans son homélie de Pâques du 18 avril, Mgr Jean-Pierre Cattenoz, archevêque d’Avignon, dénonce la pédophilie d’un prêtre ayant officié à Lyon dans les années 80.

“Notre Eglise est blessée au plus profond d’elle-même. Il y a deux mois, j’ai reçu un homme défiguré au plus profond de son être par un prêtre par un prêtre du diocèse qui l’avait violé durant une confession !” Ainsi débute son discours, qui s’arrête ensuite sur les autres types de scandales qui secouent l’Eglise catholique mondiale. “Des jeunes femmes données aux séminaristes pour la durée de leur stage pastoral ; un curé de paroisse retrouvé un après-midi de Noël entre les bras de deux jeunes femmes nues dans son lit !”

Mgr Cattenoz a précisé à l’AFP que cette histoire de pédophilie datait des années 80 et que le prêtre en question était depuis décédé. Il aurait rencontré deux autres victimes ayant subi les abus d’un prêtre posté à Lyon dans les mêmes années, lui aussi mort depuis. "Mais à mon avis il y en a bien d'autres", dit-il.

“J’ai voulu regarder le film de France 2 sur la vie des deux frères prêtres, Maris-Dominique Philippe et son frère. Je n’ai pas eu le courage de regarder le film sur les horreurs du père Preynat !” exprime-t-il dans son sermon. Il dit avoir transmis tous les éléments des deux dossiers à la commission d’enquête présidée par Jean-Marc Sauvé.